Mes petits contes

Aller en bas

Mes petits contes

Message  Arwen le Mar 16 Déc 2008 - 20:17

L’ange

Dans un petit village français vivait une petite mamie toute ronde qui habitait une petite maison et possédait un petit chat. La petite mamie était triste : Noël approchait et sa maison était trop petite pour accueillir ses enfants et petits-enfants. La petite mamie allait passer Noël toute seule.

La petite mamie était en train de décorer sa maison lorsqu’une vive lumière parcourue le ciel. Trappeur, son petit chat, vint se cacher sous sa petite robe. La petite mamie le prit dans ses bras et ensemble, ils sortirent de la petite maison.

Dans le ciel, la lumière se déplaçait doucement vers la forêt qui bordait le village. La petite mamie la suivit. Elle et son chat arrivèrent dans une clairière. La lumière avait disparu ! La petite mamie, fatiguée, entreprit de retourner au village. Mais ses jambes ne la portaient plus ! Le petite mamie s’assit alors sur une pierre avec son petit chat sur les genoux et attendit. Et la petite mamie s’endormit…^

Lorsque la petite mamie se réveilla, il faisait nuit. Trappeur se blottit dans son chandail. La petite mamie se leva et à tâtons regagna le village. Mais la petite mamie ne voyait plus très bien et la petite mamie se perdit. C’est alors que la vive lumière revint et dans une pluie de poussière d’étoiles jaillit… un ange ! La petite mamie fut complètement ébahie. C’était un petit ange qui portait de petites ailes sur son dos et un petit costume blanc. Il avait l’air très fatigué ; d’ailleurs il s’écroula dans la neige. La petite mamie le pris dans ses bras et l’emporta chez elle. Bizarrement, elle retrouva facilement le chemin de sa petite maison…

Dans sa petite maison, la petite mamie nourrit le petit ange et l’emmitoufla dans des couvertures. Elle veilla sur lui une grande partie de la nuit. Lorsque le petit ange se réveilla, elle alla se coucher dans son petit lit, suivi par son petit chat.

Le lendemain matin, lorsque la petite mamie entra dans le salon, le petit ange avait disparu. La petite mamie s’en trouva fort triste et se dit que décidément, elle passerait vraiment Noël toute seule. Mais en voulant remettre une guirlande de Noël sur son sapin, elle s’aperçut qu’elle ne pouvait pas la toucher. La petite mamie fut fortement intriguée. Et puis elle regarda sa petite maison. Mais… n’avait-elle pas grandi ? La petite mamie et son petit chat sortirent dans le jardin. Et là, la petite mamie ne put réprimer un cri de joie : sa petite maison était devenue une grande et belle demeure avec un nouvel étage et des pièces plus grandes ! Toute excitée, la petite mamie allait prévenir ses enfants lorsqu’elle entendit appeler derrière elle : son petit-fils Léon courait vers elle et derrière lui ses parents, oncles et tantes, frères et sœurs, cousins et cousines ! La petite mamie très émue serra son petit-fils. Léon prit Trappeur dans ses bras et dit à sa petite mamie : « Dis mamie, on dirait que t’as grandi ! ». La petite mamie rit et regarda le ciel : une vive lumière clignotante s’enfuyait au loin.

avatar
Arwen
Fanzineux
Fanzineux

Nombre de messages : 104
Age : 29
Localisation : Paris
Humeur : joyeuse
Spécialité artistique : scénariste
Date d'inscription : 15/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://faeries.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes petits contes

Message  Arwen le Mar 16 Déc 2008 - 20:18

Hello Kitty au Pays des Roses

Hello Kitty prépare Noël avec ses parents. Dans quelques semaines, toute la famille sera réunie à la maison pour faire la fête. Hello Kitty s’occupe du sapin avec sa maman alors que Mimmy décore la maison avec son papa. Hello Kitty et Mimmy sont impatientes : elles voudraient déjà être à Noël ! La neige se met soudain à tomber. Hello Kitty et sa sœur sont un peu déçues : elles auraient bien aimé se promener dehors ; maintenant, elles vont devoir rester à la maison. Mary White sourit :

« Mais enfin les filles, pourquoi n’allez-vous pas faire de la luge ?

_ Y fait froid et puis on va être toutes mouillées, répond Hello Kitty boudeuse. » Mimmy dodeline de la tête en signe d’approbation.

« Et bien comme vous voulez, mais trouvez une activité alors, répond maman. »

Hello Kitty et Mimmy se mettent alors à dessiner et puis rapidement, elles n’ont plus envie. Elles proposent alors à leur maman de faire des gâteaux, mais maman est occupée à faire le ménage. Tous leurs jeux y passent : les dominos, le jeu de l’oie, les poupées, un jeu de construction… et la chambre devient un vrai bazar ! Hello Kitty et Mimmy s’ennuient à mourir. Les deux sœurs tentent alors une sortie dans le jardin : au moins, elles pourront faire un bonhomme de neige. Et voici les deux petites chattes en train de fabriquer un gros bonhomme de neige.

L’après-midi est déjà bien avancée lorsqu’Hello Kitty et Mimmy découvrent une rose sous un tas de neige. La rose est toute ouverte et brille fortement. Mimmy propose de la poser sur leur bonhomme de neige alors qu’Hello Kitty préfèrerait la rapporter à maman. Les deux sœurs se chamaillent et tirent mutuellement la rose. Soudain, malheur ! La rose se casse envoyant ses pétales rouges en l’air qui retombent sur les deux sœurs. Lorsqu’elles se relèvent, Hello Kitty et Mimmy ne sont plus chez elles…

Autour d’elle, Hello Kitty et Mimmy découvrent un univers de roses : des maisonnettes en forme de rose, des arbres en forme de rose, des escaliers en forme de rose et… oh !! Des habitants en forme de rose !! Hello Kitty et sa sœur sont émerveillées. Elles sortent du jardin dans lequel elles se trouvaient et déambulent dans la rue.

Hello Kitty et Mimmy rencontrent divers habitants du Pays des Roses (car c’est comme cela que s’appelle ce royaume) :

- la pâtissière, une rose toute rose et toute ronde, qui leur apprend à faire des gâteaux à la rose.

- le cordonnier, une rose noire avec une barbe verte feuillue, qui leur apprend à fabriquer des chaussons en forme de rose.

- le bijoutier, une rose violette aux pétales délicats, qui leur apprend à fabriquer des bijoux en forme de rose avec de la glace.

- le jardinier, une rose blanche avec des feuilles très vertes, qui leur fait visiter le parc de la ville dans lequel se trouve un labyrinthe où Hello Kitty et Mimmy passent beaucoup de temps.

- l’horlogère, une rose jaune portant de petites lunettes, qui leur apprend à fabriquer des horloges magiques.

Hello Kitty et Mimmy ne voient pas le temps passé et la nuit tombe alors qu’elles se trouvent toujours au Pays des Roses. La pâtissière, avec laquelle les deux sœurs ont le plus sympathisé, leur propose de dîner chez elle :

« Heu… nos parents doivent se faire du souci et nous devrions peut-être rentrer, dit Hello Kitty anxieuse.

«-Ne vous inquiétez pas. Vous ne serez pas parties bien longtemps pour eux… répond la pâtissière en faisant un clin d’œil aux deux sœurs. »

En rentrant dans la maisonnette de la pâtissière, Hello et Kitty et Mimmy oublient immédiatement leurs inquiétudes : la maison est tellement jolie ! Les meubles sont en forme de rose, des lustres en forme de rose pendent un peu partout, des bouquets de jonquilles dans des vases en porcelaine sont posés sur toutes les tables et… le sapin est une énorme rose rouge décorée de guirlandes et autres boules de Noël ! Le salon est éclairé par de vraies lucioles qui virevoltent et scintillent dans toute la pièce. Sur la table de la salle à manger, un repas royal a été déposé. Hello Kitty et Mimmy s’installent, bientôt rejointes par le pâtissier et les deux enfants : deux petits boutons de roses blancs et roses. Pendant tout le repas, les deux sœurs, enchantées par le décor et la nourriture, n’ouvrent pas la bouche une seule fois. Après le repas, tout le monde se rend dans le salon où l’on apprend aux deux sœurs à danser la Gigue des Roses. Rapidement, Hello Kitty et Mimmy n’en peuvent plus : c’est dur de suivre cette danse si effrénée !

Hello Kitty et Mimmy disent au revoir à la famille de roses. Mais, comment vont-elles rentrer ?

« Comme vous êtes venues, répond la pâtissière. » Et elle ferme la porte de la maisonnette.

Hello Kitty et Mimmy se regardent. Dehors il fait doux, pas de trace de neige, mais il fait nuit et les deux petites chattes commencent à avoir peur. Elles courent en se tenant la main jusqu’au jardin par où elles sont arrivées. Sur la pelouse, elles retrouvent avec surprise la rose rouge brillante ramassée dans leur propre jardin. Hello Kitty la prend dans sa main puis donne cette même main à sa sœur. Leurs mains serrent fort la rose qui s’effrite petit à petit. Hello Kitty lâche soudain la main de sa sœur :

« Oh non ! La rose est de nouveau cassée. »

Les pétales de la rose s’envolent soudain pour retomber de nouveau sur les deux sœurs.

« Regarde !, s’exclame Mimmy. »

Lorsque les pétales sont tous tombés, Hello Kitty et Mimmy gisent dans la neige ; la rose a disparu. Le soleil brille. A côté d’elle, leur bonhomme de neige. Mary White s’approchent alors de ses deux filles :

« Et bien, vous ne m’entendez pas ? C’est l’heure du goûter. »

Hello Kitty et Mimmy se lèvent brusquement : elles sont revenues chez elle ! Mais elles n’ont pas faim.

« Vous êtes sûres ? s’étonne leur maman, j’ai fait des sablés à la rose. »

A ces mots, Hello Kitty et Mimmy s’élancent en direction de leur maison. Venant de la cuisine, Mary White entend ses deux filles crier:

« On est prêtes maman ! On les mange ces gâteaux ?! »

Mary White sourit et hoche la tête : qu’elles sont coquines mes deux filles !
avatar
Arwen
Fanzineux
Fanzineux

Nombre de messages : 104
Age : 29
Localisation : Paris
Humeur : joyeuse
Spécialité artistique : scénariste
Date d'inscription : 15/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://faeries.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes petits contes

Message  Arwen le Mar 16 Déc 2008 - 20:20

ASYA (à partir d'une illustration de Saeko)

Dans une clairière au cœur d’une forêt enchantée, vivait une petite fée appelée Asya. Asya était très coquette : elle aimait nouer des rubans dans ses cheveux et se parer de multiples bijoux. Asya avait un don : celui de pouvoir transformer les choses animées et inanimées. Elle vivait avec ses parents dans une maison de mousse et de branchages construite dans un arbre. Elle allait à l’école des Petites Fées. Proche de la nature comme toute fée des forêts qui se respecte, Asya adorait les animaux. Ses compagnes de jeux préférées étaient les lucioles, ces petites créatures malignes et tellement rigolotes. Mais Asya n’avait pas d’amie. Un peu sauvage et préférant la nuit, les autres petites fées l’avaient peu à peu exclue.

Un jour d’été, Asya avait décidé d’aller explorer le monde des humains en espérant trouver une amie. Asya vola discrètement au-dessus de la ville, observant le comportement des humains. Au bout d’un moment, elle se retrouva dans un parc. C’est là qu’elle vit le plus d’enfants ; peut-être allait-elle enfin se faire une amie ? Mais ce qui intrigua la petite fée fut un étrange animal avec beaucoup de poils et un museau tout allongé qui jouait tout seul avec un bâton. Asya s’approcha un peu plus près. L’animal huma l’air et aboya dans sa direction. La petite fée eut d’abord peur puis elle se posa derrière son oreille et raconta des blagues à l’étrange animal. Celui-ci sembla apprécié et il se mit à courir. Asya riait, les cheveux au vent, assise sur cette étrange monture. Tard le soir, elle regarda dans les gros livres de son père pour connaître le nom de cette créature. Elle apprit qu’il s’agissait d’un chien. A partir de ce jour, Asya avait un ami…

Cela faisait plusieurs jours qu’Asya n’avait pas vu Ange (elle avait bien été obligée de lui trouver un nom…). Depuis leur première rencontre, ils avaient peu à peu réussit à communiquer et se rendaient visite mutuellement. Les parents d’Asya, d’abord contre cette nouvelle amitié, durent se rendre à l’évidence : au contact du chien, leur petite fée s’ouvrait de plus en plus aux autres enfants fée.

Asya était donc inquiète. Aucune nouvelle d’Ange ; cela n’était pas du tout normal. Elle s’installa sur une branche près de leur lieu de rendez-vous habituel. De nouveau elle attendit, mais personne ne vint. Au moment où elle allait partir, elle entendit un gémissement. Asya chercha d’où provenaient les petits sons. Et puis soudain, elle le vit. Ange… Son ami si doux et si gentil ! Il était allongé derrière des buissons. Ses pattes étaient meurtries. La petite fée s’approcha d’Ange. Elle lui caressa la tête et ce que lui dit son ami glaça son sang. Ange allait mourir : il avait mal et cela faisait plus d’une semaine qu’il était allongé ainsi, blessé. Asya s’emporta : elle n’allait quand même pas le laisser mourir ! Elle lui promit de revenir dans peu de temps. Avant de partir, elle prit une touffe d’herbe qu’elle transforma en couverture et recouvrit le corps tremblant de son ami.

Asya volait à toute vitesse vers sa petite maison. Sa famille était réunie pour l’anniversaire de son père. Elle entra en trombe dans le salon et hurla : « Ange ! Ange est blessé ! Il va mourir ! ». Les parents d’Asya qui connaissait maintenant bien le chien ne purent dire un mot. D’un signe de la tête, le père d’Asya demanda aux autres fées mâles de le suivre. Asya les conduisit jusqu’au buisson où gisait le pauvre Ange. Quand ils arrivèrent, Ange était endormi. Il respirait difficilement. Les fées le prirent délicatement pour l’emporter vers la forêt magique. Mais il fallait faire très attention : aucun humain ne devait voir ce chien volé. Alors le voyage du retour fut long : il fallait s’arrêter régulièrement, contourner les obstacles, se cacher des lumières et éviter de se cogner… Asya avait peur : et si Ange ne tenait pas le coup ? La petite fée pleurait à chaudes larmes lorsque la troupe arriva enfin dans la forêt magique. Les hommes déposèrent Ange par terre pendant que les femmes accouraient avec divers onguents magiques. Le père d’Asya lui demanda d’aller immédiatement se coucher : la petite fée avait rempli sa part de travail, maintenant elle devait se reposer. Asya s’exécuta, mais elle était tellement triste…

Les soins durèrent toute la nuit et lorsqu’Asya se réveilla, elle vit avec bonheur Ange en train d’explorer la clairière. Elle lui sauta dessus et Ange la lécha.

« Comme je suis heureuse ! lui dit Asya.

_ Tu m’as sauvé la vie, lui répondit Ange ».

Ange resta quelques temps avec la famille d’Asya, le temps que ses blessures disparaissent complètement. Sentant le départ de son ami approché, Asya alla voir ses parents pour leur demander de le garder.

« Impossible, répondirent-ils, c’est un chien d’humain, il ne sera pas accepté par les fées ». Alors Asya redevint triste : elle ne s’alimentait presque plus, ne parlait pas, passait son temps libre avec son ami et pleurait chaque nuit.

Le jour du départ arriva. Toute la famille était là pour dire au revoir à Ange. Soudain, on entendit une trompette : le roi des fées arrivait ! Toute la famille s’inclina.

« Mais où est donc Asya ? pensa son père ».

Lorsque le roi arriva au niveau du chien, la mère d’Asya vit sa petite fée à côté du monarque. Elle souriait et semblait beaucoup mieux que ces derniers temps. Le roi s’approcha d’Ange et prononça quelques phrases complètement incompréhensibles. Soudain, de magnifiques ailes bleues translucides poussèrent du dos d’Ange.

« Maintenant, il est des nôtres ! » s’exclama le roi.

Puis il fit un clin d’œil à Asya. Ses parents n’en revenaient pas : Asya était allée trouver le roi pour qu’il transforme Ange ! Quel toupet ! Mais quelle bonne idée. Ange vola dans la clairière poursuivit par Asya, pendant que les parents recevaient dignement le roi dans leur humble demeure.

Et c’est ainsi qu’Asya et Ange vécurent ensemble pour toujours…

Si vous voyez un chien aboyer en l’air sans aucune raison, peut-être parle-t-il avec son amie fée…
avatar
Arwen
Fanzineux
Fanzineux

Nombre de messages : 104
Age : 29
Localisation : Paris
Humeur : joyeuse
Spécialité artistique : scénariste
Date d'inscription : 15/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://faeries.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes petits contes

Message  Audie le Mer 17 Déc 2008 - 8:50

J'adore la première histoire avec la petite mamie, c'est attendrissant ! Y'a un peu beaucoup le mot "petit" mais ça fait partie de l'histoire !
J'aime bien aussi l'histoire avec Hello Kittyn c'est tout mignon, et j'imagine très bien les dessins qui vont avec !
La troisième j'aime moins, l'histoire est un peu plus "commune" je trouve, avec le personnage qui n'a pas d'amis, qui en trouve un, puis celui-ci disparaît un moment...
Ces histoires ont été écrites pour un but particulier ?

_________________
avatar
Audie
Pilier
Pilier

Nombre de messages : 2076
Age : 37
Localisation : Brest
Spécialité artistique : Illustration
Date d'inscription : 06/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://audie.olasia.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes petits contes

Message  Arwen le Mer 17 Déc 2008 - 9:48

Audie a écrit:J'adore la première histoire avec la petite mamie, c'est attendrissant ! Y'a un peu beaucoup le mot "petit" mais ça fait partie de l'histoire !
J'aime bien aussi l'histoire avec Hello Kittyn c'est tout mignon, et j'imagine très bien les dessins qui vont avec !
La troisième j'aime moins, l'histoire est un peu plus "commune" je trouve, avec le personnage qui n'a pas d'amis, qui en trouve un, puis celui-ci disparaît un moment...
Ces histoires ont été écrites pour un but particulier ?

Merci. Mon préféré reste celui d'Hello Kitty, mais j'aime bien Asya moi. Le premier je vais l'offrir à ma grand-mère pour Noël. D'habitude je fais des poésies, mais là j'ai eu l'idée d'un petit conte.
Les deux autres c'était comme ça. Le dernier, c'est une illustration de Saeko qui m'a donné envie d'écrire quelque chose. albino
avatar
Arwen
Fanzineux
Fanzineux

Nombre de messages : 104
Age : 29
Localisation : Paris
Humeur : joyeuse
Spécialité artistique : scénariste
Date d'inscription : 15/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://faeries.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Merci

Message  Babydole123 le Jeu 3 Sep 2009 - 2:48

ela faisait plusieurs jours qu’Asya n’avait pas vu Ange (elle avait bien été obligée de lui trouver un nom…). Depuis leur première rencontre, ils avaient peu à peu réussit à communiquer et se rendaient visite mutuellement. Les parents d’Asya, d’abord contre cette nouvelle amitié, durent se rendre à l’évidence : au contact du chien, leur petite fée s’ouvrait de plus en plus aux autres enfants fée.


simulation pret personnel taux demande credit en ligne à la disposition des particuliers un logiciel pour une simulation de prêt personnel en ligne simulation pret personnel taux demande credit en ligne

Babydole123
Curieux
Curieux

Nombre de messages : 1
Spécialité artistique : Califotnia
Date d'inscription : 03/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes petits contes

Message  Audie le Ven 4 Sep 2009 - 9:45

Bonjour Babydole123 !
Tu as voulu dire quelque chose sur le texte d'Arwen ? Il doit manquer un bout à ton message sourire

_________________
avatar
Audie
Pilier
Pilier

Nombre de messages : 2076
Age : 37
Localisation : Brest
Spécialité artistique : Illustration
Date d'inscription : 06/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://audie.olasia.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes petits contes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum